Philosophia Perennis

Accueil > Tradition chinoise > Le Principe n’a pas de forme

Le Principe n’a pas de forme

dimanche 16 novembre 2008

I. — La lumière diffuse demanda au néant de forme (l’être infini indéterminé, le Principe) : existez-vous, ou n’existez-vous pas ?... Elle n’entendit aucune réponse. — L’ayant longuement fixé, elle ne vit qu’un vide obscur, dans lequel, malgré tous ses efforts, elle ne put rien distinguer, rien percevoir, rien saisir. — Voilà l’apogée, dit-elle : impossible d’enchérir sur cet état. Les notions de l’être et du néant sont courantes. Le néant d’être ne peut être conçu comme existant. Mais voici, existant, le néant de forme (l’être infini indéterminé). C’est là l’apogée, c’est le Principe !

Tchoang-tzeu, 22.


Voir en ligne : Les pères du système taoïste

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.