Philosophia Perennis

Accueil > Philosophia > le monde et l’ego

le monde et l’ego

vendredi 14 novembre 2008

Tout ceci revient à dire que l’objet sujet
objet
sujeito
objeto
subject
object
Subjekt
Objekt
cosmique — le monde Welt
Weltlichkeit
monde
mondanéité
mundo
mundidade
mundanidade
worldliness
mundanidad
— se trouve pour ainsi dire suspendu entre deux dimensions complémentaires, la transcendance et l’immanence immanence
imanência
inmanencia
immanent
imanente
inmanente
immanent
 : d’une part, Dieu Gott
Dieu
Deus
God
Dios
theos
est l’ « Autre » qui est infiniment « au-dessus » du monde et, d’autre part, le monde est sa manifestation Offenbarkeit
manifestação
manifestation
manifestación
Bekundungsschichten
dans laquelle il est présent ; ce qui implique, d’une part, que sans cette immanence le monde se réduirait au néant Nichts
néant
nada
nothing
VOIRE vide
et, d’autre part, que le monde — et tout ce qu’il contient — est nécessairement symbolique. Dans un sens, rien ne ressemble à Dieu mais, dans un autre, tout lui ressemble, du moins sous le rapport Beziehung
Bezug
Verhältnis
Weiter-reden 
relation
relação
relación
rapport
de la manifestation positive, non négative. De même, le sujet humain — l’ego ego
egoísmo
egoism
egoisme
— est comme suspendu entre l’ « élévation » et la « profondeur » : entre l’Être Sein
Seyn
l’être
estre
o ser
seer
the being
be-ing
el ser
esse
divin divin
divinité
divino
divindade
divindad
divine
divinity
qui réside « dans les cieux ciel
cieux
céu
céus
heaven
heavens
cielo
cielos
 » et le divin Soi Selbst
soi-même
Soi
si mesmo
Self
si mismo
A non-personal, all-inclusive awareness.
qui réside « au fond du cœur coeur
kardia
cœur
coração
coración
heart
 ». La première dimension est celle de la perspective séparative, de l’adoration, du culte, de la loi, de l’obéissance, bref celle de la religion Religion
religion
religião
religión
 ; la seconde est celle de la perspective unitive, de la sagesse sophia
sagesse
sabedoria
wisdom
sabedoría
σοφία
et de l’union ; ou celle de la pure sainteté sainteté
santidade
sainthood
saint
santo
, laquelle par définition est « être » et non « pensée » seulement. (Frithjof Schuon, Avoir un centre centre
centro
center
)

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.