Philosophia Perennis

Accueil > Philosophia > Catégories

Catégories

vendredi 14 novembre 2008

En dressant son tableau des catégories Kategorien
catégories
categorias
categorías
categories
kategoriai
substance substance
substantia
substances
substância
substancia
, quantité, qualité, relation Beziehung
Bezug
Verhältnis
Weiter-reden 
relation
relação
relación
rapport
, activité, passivité, lieu Ort
lieu
lugar
location
locus
place
, moment, situation, condition — Aristote semble se soucier de classification rationnelle plutôt que de la nature nature
physis
phusis
phúsis
Le grec phúsis dérive de la racine indo-européenne bhû-, qui a donné en sanskrit comme verbe : "devenir", "se produire", "avoir lieu" ; comme non : "terre", "sol", "lieu", "état", "condition". Peut désigner aussi bien l’origine, que le déroulement et le résultat de tout processus. (Luc Brisson)
concrète des choses [1]. Nous plaçant à un point de vue plus proche de la cosmologie Kosmologie
cosmologie
cosmologia
cosmología
cosmology
cosmo
cosmos
kosmos
que du logicisme péripatéticien — mais la délimitation est flottante —, nous donnerons la préférence à rénumération suivante : l’objet sujet
objet
La notion du « sujet », loin de n’être que psychologique, est avant tout logique et principielle et ne saurait se restreindre par conséquent à aucun ordre particulier ; la subjectivité évidente des facultés de sensation prouve déjà que le couple sujet-objet n’appartient pas au seul domaine de la psychologie. [Frithjof Schuon]
et le sujet, l’espace Raum
Räumlichkeit
räumlich
espace
espacialité
espaço
espacialidade
espacial
espacio
espacialidad
space
spaciality
spatial
et le temps temps Philosophes, scientifiques et hommes de la rue ont bien souvent des vues différentes sur ce qu’est le temps, et les progrès des uns influencent les autres depuis des siècles. (qui sont des catégories-contenant) ; la matière matière
hyle
La matière est la substance qui compose tout corps ayant une réalité tangible. Ses trois états les plus communs sont l’état solide, l’état liquide, l’état gazeux. La matière occupe de l’espace et possède une masse. Ainsi, en physique, tout ce qui a une masse est de la matière.
et l’énergie, la forme forme
idea
eidos
eîdos
idéa
En philosophie, on oppose la forme à la matière dans les cas généraux. Chez Aristote, c’est ce vers quoi tend tout changement : elle est à la fois l’acte, l’essence, la perfection, et le principe d’unité de chaque être. (Wikipédia)
et le nombre (qui sont des catégories-contenu) ; la qualité et la quantité, la simplicité et la complexité (qui sont des catégories attributives) ; le premier terme de chaque couple étant statique et le second dynamique, approximativement et symbol symbolon
symbolisme
symboles
symbole
Étymologie grecque : sym-balleîn = « jeter ensemble ». Correspondance naturelle de signifiant à signifié, chez les ésotéristes. (Pierre Riffard)
iquement parlant. Ceci posé, nous ne saurions exclure d’autres angles de vision possibles, soit plus analytiques soit, au contraire, plus synthétiques ; et toujours préfigurés par quelque symbolisme symbolon
symbolisme
symboles
symbole
Étymologie grecque : sym-balleîn = « jeter ensemble ». Correspondance naturelle de signifiant à signifié, chez les ésotéristes. (Pierre Riffard)
de la nature [2].


[1Le mot grec kategoria, « argument », signifie en fin de compte une ultime forme de pensée, c’est-à-dire une notion clef capable de classer d’autres notions, ou même toutes les notions ayant trait à l’existence.

[2Mentionnons cette énumération fondamentale : l’espace, le temps, la forme, le nombre, la matière ; fondamentale parce que relevant du symbolisme du pentagramme, du corps humain, de la main, des cinq éléments. D’aucuns mettent la « vie » à la place de la matière, sans doute en pensant à l’énergie qui pénètre tout.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.