Philosophia Perennis

Accueil > Tradition chrétienne > Études sur le mysticisme allemand au XIVe siècle - Charles Schmidt

Études sur le mysticisme allemand au XIVe siècle - Charles Schmidt

samedi 8 novembre 2008

Ceux des docteurs mystiques qui ont exercé le plus d’influence par leurs écrits et leurs prédications, sont maître Eckart, Jean Tauler, Henri Suso, tous les trois dominicains, et Jean Ruysbroeck, chanoine régulier de Saint-Augustin. Dans plusieurs bibliothèques de l’Allemagne, ainsi que dans celle de Strasbourg, il existe encore une foule de traités et de sermons de beaucoup d’autres théologiens mystiques de la même école ; mais comme ceux-ci ne font que répéter sans cesse les doctrines de leur maître commun, Eckart, nous nous bornerons dans le présent travail à exposer le mysticisme spéculatif tel que nous le trouvons dans les écrits de ses représentants les plus célèbres. Nous commencerons par donner successivement un aperçu de la doctrine de maître Eckart, de Tauler, de Suso et de Ruysbroeck. Celle d’Eckart, comme étant commune dans ses principaux traits aux trois autres théologiens dont nous nous occupons, et comme étant en même temps la plus remarquable, devra nécessairement être traitée avec le plus de détail : ce qui explique et justifie la disproportion que l’on remarquera peut-être dans l’étendue que nous avons cru devoir donner au développement des quatre systèmes. L’exposé de la doctrine sera chaque fois précédé d’une notice biographique, non-seulement parce que la vie de ces hommes est encore peu connue en France, mais parce que les détails sur leur destinée sont plus d’une fois fort importants pour l’intelligence de leurs vues et de leurs tendances particulières.


Voir en ligne : Internet Archive

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.