Philosophia Perennis

Accueil > Tradition chrétienne > Cogitatio, meditatio et contemplatio

Cogitatio, meditatio et contemplatio

lundi 8 décembre 2008

Hugh de Saint Victor (le premier des grands mystiques victorins) distinguait entre cogitatio, meditatio et contemplatio. La cogitatio, ou simple connaissance empirique, est une recherche des faits relatifs au monde matériel au moyen du seul oeil de chair. La meditatio est une recherche des vérités au sein de la psyché elle-même (l’imago de Dieu) à l’aide de l’oeil du mental. La contemplatio est la connaissance par laquelle la psyché ou âme est unie de façon instantanée à la Divinité en une intuition transcendante (révélée par l’oeil de contemplation).

Cette terminologie particulière — oeil de chair, de raison et de contemplation — est d’origine chrétienne, mais on trouvera des idées similaires dans les principales écoles de psychologie, de philosophie et de religion traditionnelles. Les « trois yeux » d’un être humain correspondent, en réalité, aux trois domaines majeurs de l’être décrits par la philosophie éternelle, qui sont le grossier (charnel et matériel), le subtil (mental et animique), et le causal (transcendant et contemplatif). Ces domaines ont fait l’objet de multiples études détaillées, aussi me contenterai-je de signaler qu’il y a unanimité sur ce point parmi les psychologues et les philosophes traditionnels. Ken Wilber, Les trois yeux de la connaissance


Voir en ligne : Ken Wilber, Les trois yeux de la connaissance

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.