Philosophia Perennis

Accueil > Tradition chrétienne > L’un de la divinité

L’un de la divinité

dimanche 30 novembre 2008

Car bien qu’elle tombe et s’enfonce tout entière en s’enfonçant dans l’un de la divinité, elle n’atteint jamais le fond. Car il est de l’essence même de l’âme qu’elle ne puisse jamais sonder les profondeurs de son créateur. Et ici, l’on ne peut plus parler de l’âme, car elle a perdu sa nature, là-bas, dans l’un de l’essence divine. Là, on ne l’appelle plus l’âme, mais on l’appelle l’être incommensurable. (Eckhart)


Voir en ligne : Christologie

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.