Philosophia Perennis

Accueil > Ésotérisme occidental > La Vérité ne saurait être trouvée par la seule pensée

La Vérité ne saurait être trouvée par la seule pensée

lundi 24 novembre 2008

La Vérité ne saurait donc être trouvée par la seule pensée, c’est-à-dire par une faculté qui, en raison de sa nature dualiste, ne peut dépasser entièrement l’abîme de son doute ; en revanche, l’homme ne peut trouver la Vérité sans aucun concours de la pensée, car il est un être pensant, et si la pensée n’avait nul rapport avec la Vérité, l’homme n’aurait pas non plus de lien conscient avec elle. Une chose est certaine : la notion mentale de la Vérité existe ; la pensée l’oppose à l’erreur et l’identifie au concept du Réel. Ceci indique, ad extra, un rapport entre la pensée et la Vérité, « rapport » qui, ad intra, n’est autre que l’Esprit. C’est l’Esprit qui mène à la Vérité. La pensée constitue le trait d’union entre l’homme et l’Esprit, mais s’y interpose en même temps comme un obstacle, à cause de son dualisme « organique », dont les expressions sont le doute et l’erreur ; aussi la pensée ne saurait-elle dépasser l’erreur et s’intégrer dans la Vérité, sans se conformer à l’Esprit et sans s’effacer finalement en lui. (Leo Schaya, L’homme et l’Absolu selon la Kabbale)

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.