Philosophia Perennis

Accueil > Philosophia > Méditation intellective et prière passionnelle

Méditation intellective et prière passionnelle

lundi 24 novembre 2008

L’homme peut partir de l’évidence intellectuelle, de la participation directe à la toute-conscience du Soi, et alors les arguments venant du dehors et se réclamant d’une certitude objective - censée pouvoir invalider la certitude intérieure - ne compteront plus.

Mais l’homme peut partir aussi d’une certitude extérieure, d’un fait divin, d’un miracle, et si c’est là la terre ferme sous ses pieds, les arguments se réclamant d’une évidence intérieure - non pour invalider le miracle, mais pour contester le caractère absolu qu’on lui prête, - n’auront plus aucun poids.

Méditation intellective et prière passionnelle, - opposition extrême qui ne signifie point que toute prière soit passionnelle ni que toute méditation soit intellective.

Quand l’individu fausse ces deux positions en usurpant le « Dieu-Sujet » ou le « Dieu-Objet », il tombe respectivement dans le rationalisme ou dans le fétichisme. (Frithjof Schuon, Perspectives spirituelles et faits humains)


Voir en ligne : Hyper-Schuon

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.