Philosophia Perennis

Accueil > Tradition chrétienne > La liturgie est un symbolisme qui enveloppe les rites

La liturgie est un symbolisme qui enveloppe les rites

lundi 24 novembre 2008

La liturgie est un symbolisme qui enveloppe les rites afin d’en préciser extérieurement la portée et pour marquer la discontinuité réelle entre le sacré et le profane, ou entré le divin et l’humain, surtout l’humain collectif.

Dans le Christianisme, l’élément liturgique est plus développé [1] que dans le Judaïsme ou dans l’Islam ; la raison en est que, étant d’origine et de structure ésotérique, le Christianisme doit souligner d’autant plus l’écart entre le sacré et le profane [2] ; cette nécessité résulte, non de l’ésotérisme en lui-même, mais de son application religieuse, donc sociale, c’est-à-dire de son exotérisation.

L’élément liturgique se retrouve, à un degré ou a un autre, dans tout système rituel, - notamment aussi dans le Bouddhisme, - et toujours pour les mêmes raisons fondamentales. (Frithjof Schuon, Perspectives spirituelles et faits humains)


Voir en ligne : Hyper-Schuon


[1Nous ne pensons pas ici aux surcharges plus on moins tardives des liturgies chrétiennes, mais à leurs formes essentielles qui remontent aux Pères de l’Eglise.

[2Distinction qui existe partout où il y a des collectivités traditionnelles.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.