Philosophia Perennis

Accueil > Tradition hindoue > D’où part le Bouddhisme ?

D’où part le Bouddhisme ?

lundi 24 novembre 2008

Le Bouddhisme part, non pas de la notion de l’égo comme le font les religions d’origine sémitique, mais de la réalité tout empirique de la souffrance ; son tremplin spirituel n’est pas le contenant que nous sommes, mais le contenu que nous vivons : le « moi » est un assemblage éphémère de sensations, d’où l’apparente négation de l’ « âme », qui résulte de la même perspective que l’apparente négation de « Dieu ». Le Bouddhisme n’est que logique avec lui-même en niant la continuité de l’âme sensorielle.

C’est seulement quand ce contenant abstrait qu’est l’égo devient à son tour contenu empirique, qu’intervient la perspective métaphysique qui, elle, exclut a fortiori tout égocentrisme. Le Bouddhisme devient métaphysique quand le « moi », dans le processus d’extinction, est perçu concrètement comme « désir » et partant comme « douleur ». (Frithjof Schuon, Perspectives spirituelles et faits humains)


Voir en ligne : Hyper-Schuon

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.