Philosophia Perennis

Accueil > Philosophia > La chute d’Adam

La chute d’Adam

lundi 24 novembre 2008

Le fait même que l’existence a été désignée ésotériquement comme « une faute à laquelle nulle autre ne peut être comparée » indique que la chute d’Adam n’est autre que l’actualisation, sur le plan de l’existence, du principe séparatif de celle-ci. En langage hindou, on dirait qu’Eve représente la qualité cosmique expansive et passionnelle (rajas) et que le serpent - qui se trouve nécessairement au Paradis puisque celui-ci est créé- est la qualité subversive et obscure (tamas). (Frithjof Schuon, Perspectives spirituelles et faits humains)


Voir en ligne : Hyper-Schuon

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.