Philosophia Perennis

Accueil > Tradition chrétienne > Jésus-Christ, le fils de Dieu

Jésus-Christ, le fils de Dieu

dimanche 23 novembre 2008

XIX, 35. Et Jésus-Christ, le fils de Dieu, est passé de ce cœur dans le corps de la vierge Marie, dans les trois engendrements, et les a réellement pris à soi, afin que, par sa génération la plus intérieure, il pût prendre prisonniers dans la génération la plus extérieure, le démon, la mort et l’enfer ; qu’il pût, comme un roi et un prince victorieux, surmonter la colère de Dieu, et, par la vertu de sa naissance dans la chair, pénétrer dans tous les hommes.

36. Et par cette entrée de la génération la plus intérieure du cœur, du ciel de ce monde, dans la génération sidérique et la plus extérieure, Jésus-Christ, fils de Dieu et de Marie, est devenu un maître et un roi de notre ciel et de la terre ; il règne dans les trois engendrements sur le péché, le démon, la mort et l’enfer ; avec lui nous traversons la génération morte, pécheresse, corrompue et la plus extérieure, et nous arrivons au travers de la mort et de la colère de Dieu dans notre ciel.

37. Dans ce ciel notre roi Jésus-Christ siège à présent à la droite de Dieu, et embrasse les trois engendrements, comme un tout-puissant fils du père ; il pénètre et est présent dans tous les lieux, et dans tous les points, dans tous les trois engendrements de ce monde, et embrasse, porte et soutient tout, comme un fils nouveau-né du père, dans la puissance et sur le trône de Lucifer, lequel autrefois était un roi grand et puissant, et maintenant est un démon banni, maudit, et sous la condamnation. (Jacob Boehme, Aurore)

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.