Philosophia Perennis

Accueil > Tradition chrétienne > Le combat de l’âme

Le combat de l’âme

dimanche 23 novembre 2008

félicité
felicidade
bonheur
felicidad
happiness
Bonne chance ou fortune ; le mot grec est un composés fait sur daimon (puissance divine, dieu, destin). (selon R. Guérineau)

XI, 74. Toutefois le corps Körper
corpo
corps
soma
cuerpo
body
froid et à moitié mort mort La mort d’un être vivant est l’arrêt irréversible de ses fonctions vitales : assimilation de nutriments, respiration, fonctionnement du système nerveux central. On la distingue d’un arrêt temporaire (hibernation, congélation). Elle est suivie de la décomposition de l’organisme mort sous l’action de bactéries ou de nécrophages. ne comprend jamais ce combat de l’âme âme
psyche
psukhê
alma
soul
. Il ne sait pas comment cela lui arrive ; mais il est accablé et dans l’angoisse Angst 
angoisse
angústia
anxiety
angustia
angstbereit
prêt à l’angoisse
ängsten
s’angoisser
angustiar-se
 ; il va d’un objet sujet
objet
La notion du « sujet », loin de n’être que psychologique, est avant tout logique et principielle et ne saurait se restreindre par conséquent à aucun ordre particulier ; la subjectivité évidente des facultés de sensation prouve déjà que le couple sujet-objet n’appartient pas au seul domaine de la psychologie. [Frithjof Schuon]
ou d’un lieu Ort
lieu
lugar
location
locus
place
à un autre ; il y cherche le calme et le repos repos
repouso
stillness
quietud
quietness
 ; et quand il croit les tenir, il ne trouve rien rien Le mot rien désigne une absence de chose(s), sans la notion de dénombrement ou de concept mathématique qui s’attache au nombre zéro. « Il n’y a rien ici » signifie qu’aucun objet n’est présent, sans a priori sur la nature des objets qui auraient pu se trouver à l’endroit considéré. . Alors le doute et l’incrédulité l’obsèdent. Il en est de lui comme s’il était rejeté de la divinité divin
divinité
divino
divindade
divindad
divine
divinity
 : mais il ne comprend pas le combat de l’esprit esprit
pneuma
espírito
spirit
mente
mind
 ; comment cet esprit a tantôt le dessus et tantôt le dessous ; et quel est le terrible assaut et le combat avec les qualités infernales et célestes. Ce feu feu Dans la philosophie chinoise, il fait partie des cinq éléments avec le métal, l’eau, le bois et la terre.

Chez les alchimistes en occident, il fait partie des quatre éléments inertes de base composant chaque matière avec l’eau, l’air et la terre.
est allumé par les démons, et tempéré par les saints anges anjo
anjos
ange
anges
angel
angeles
arcanjo
arcanjos
archange
archanges
. Je laisse ceci à considérer à toutes les saintes âmes [1] (Jakob Boehme, Aurore)


[1Très nombreux sont les passages de ce genre, dans lesquels Boehme invite le lecteur à réfléchir sur le drame de l’objectivation de l’être humain. On sait à quel point une telle réflexion a pu nourrir l’œuvre d’un des plus grands philosophes russes, Nicolas Berdiaeff. Dans Esprit et Réalité, ce dernier, notons-le en passant, faisait pertinemment remarquer : « La vision de Boehme a fécondé la pensée de Kant, de Fichte, de Schelling, de Hegel, de Schopenhauer. Mais la vision de Boehme fut si rationalisée et si transformée dans la métaphysique allemande qu’elle perdit presque tout le caractère chrétien qu’elle conserve chez lui. Sa mystique est en effet christocentrique au plus haut point. J. Boehme et saint Thomas d’Aquin représentent les deux types opposés de la gnose. L’édifice grandiose de Boehme est musical, c’est une symphonie. L’édifice grandiose de saint Thomas d’Aquin est architectural, c’est une cathédrale gothique. (...) La métaphysique allemande a rationalisé un thème musical, là résident ensemble sa force et sa faiblesse. Mais dans son essence la mystique est plus musicale qu’architecturale. » (P. Aubier, 1950, pp. 183-184.)

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.