Philosophia Perennis

Accueil > Philosophia > La nature divine implique la manifestation

La nature divine implique la manifestation

vendredi 21 novembre 2008

Ce qu’il faut comprendre, c’est que la nature divine implique la manifestation, la création, l’objectivation, l’ « autre-que-Soi », et que cette projection implique l’imperfection, donc le mal ; l’ « autre-que-Dieu » ne peut être parfait, Dieu seul étant bon.

Cette bonté, Dieu la projette dans sa manifestation, qui implique l’imperfection en raison de l’éloignement séparatif. Dieu ne veut jamais directement le mal, mais il l’accepte en tan qu’il manifeste, par nécessité métaphysique, le monde la « projection » de lui-même voulue par son infinité ; le mystère, ce n’est pas le mal, mais l’infinité. La Personne divine ne veut directement le mal que par justice, à titre de rétablissement d’équilibre ; la possibilité du mal ne vient pas de la Personne de Dieu, mais de l’infinité de sa nature. Ce mystère de l’infinité qui se contredit, les Védantins l’expriment en disant que Mâyâ est sans origine. (Frithjof Schuon, Perspectives spirituelles et faits humains)


Voir en ligne : Hyper-Schuon

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.