Philosophia Perennis

Accueil > Symbolisme > Les espèces animales les plus inférieures

Les espèces animales les plus inférieures

vendredi 21 novembre 2008

félicité
felicidade
bonheur
felicidad
happiness
Bonne chance ou fortune ; le mot grec est un composés fait sur daimon (puissance divine, dieu, destin). (selon R. Guérineau)

Les espèces animales les plus inférieures, celles qui - nous répugnent, manifestent le plus directement la qualité d’ignorance ignorance
ignorância
ignorancia
(tamas) ; elles nous sont désagréables parce qu’elles sont de la « matière matière
hyle
La matière est la substance qui compose tout corps ayant une réalité tangible. Ses trois états les plus communs sont l’état solide, l’état liquide, l’état gazeux. La matière occupe de l’espace et possède une masse. Ainsi, en physique, tout ce qui a une masse est de la matière.
vivante » ou « consciente », alors que la loi de la matière est précisément l’inconscience. Les singes nous choquent pour la raison dianoia
la raison
La raison est une faculté de l’esprit humain dont la mise en œuvre nous permet de fixer des critères de vérité et d’erreur, de discerner le bien et le mal et de mettre en œuvre des moyens en vue d’une fin donnée. Cette faculté a donc plusieurs emplois, scientifique, technique et éthique.
inverse, c’est-à-dire parce qu’ils sont comme des hommes homme
anthropos
hommes
humanité
L’homme est la personnification d’une alternative aux dimensions qui échappent à sa vision immédiate ; en d’autres termes, la raison d’être même de la condition humaine est de choisir, et de faire le bon choix : d’opter pour la participation libératrice à l’Etre nécessaire, et non pour l’errance asservissante dans le labyrinthe du possible et en direction du néant. (Frithjof Schuon, Perspectives spirituelles et faits humains)
dépourvus de la conscience Gewissen
conscience
consciência
conciencia
consciencia
Bewusstsein
Bewußtsein
consciencidade
consciousness
centrale qui caractérise le genre humain ; ils sont, non de la « matière consciente, », mais de la conscience décentralisée, dissipée [1]. D’autre part, il est des animaux supérieurs à forme forme
idea
eidos
eîdos
idéa
En philosophie, on oppose la forme à la matière dans les cas généraux. Chez Aristote, c’est ce vers quoi tend tout changement : elle est à la fois l’acte, l’essence, la perfection, et le principe d’unité de chaque être. (Wikipédia)
« spirituelle » inférieure, et inversement : l’homme n’aime ni les porcs ni les hyènes, mais il n’éprouve aucune antipathie pour des insectes tels que les abeilles, les papillons ou les coccinelles. (Frithjof Schuon, Perspectives spirituelles et faits humains)


Voir en ligne : Hyper-Schuon


[1A l’objection qu’il est des singes sacrés, dans l’Inde par exemple, nous répondrons qu’il faut distinguer entre un symbolisme intrinsèque et un symbolisme partiel, le premier résidant dans la nature fondamentale et le second dans un attribut. L’extrême agilité des singes est susceptible d’un symbolisme positif, exactement comme la fidélité et la vigilance des chiens ou comme la prudence des serpents.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.