Philosophia Perennis

Accueil > Symbolisme > L’art sacré

L’art sacré

vendredi 21 novembre 2008

L’art sacré, outre sa fonction « conservatrice » et « suggestive » qui concerne la collectivité et aussi, d’une façon plus directe, certains contemplatifs qui s’inspirent de son symbolisme tout en respirant sa beauté, est de l’ordre des « consolations sensibles » ; celles-ci peuvent rapprocher ou éloigner de Dieu, suivant les dispositions subjectives des individus, et indépendamment de la valeur objective des formes. (Frithjof Schuon, Perspectives spirituelles et faits humains)


Voir en ligne : Hyper-Schuon

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.