Philosophia Perennis

Accueil > Symbolisme > Formes et couleurs

Formes et couleurs

vendredi 21 novembre 2008

Quand nous parlons de formes, au sens le plus vaste, nous y comprenons aussi les couleurs, qui sont également d’ordre « formel » tout en étant des qualités indépendantes par rapport aux formes sensibles. Les religions sont des formes divergentes et pourtant analogues, - il n’y a pas d’analogie sans divergence, - mais elles comportent aussi des formes secondaires qui, selon le même symbolisme visuel, sont autant de « couleurs de l’esprit ». Les positions spirituelles affectives et combatives sont « rouges » ; la contemplation et la quiétude sont « bleues », la joie est « jaune » ; la vérité pure, « blanche » ; l’inexprimable, « noir ». Mais il y a encore bien d’autres significations dans les couleurs, selon les degrés de réalité ou les genres qu’on envisage. (Frithjof Schuon, Perspectives spirituelles et faits humains)


Voir en ligne : Hyper-Schuon

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.