Philosophia Perennis

Accueil > Symbolisme > L’art vestimentaire

L’art vestimentaire

vendredi 21 novembre 2008

Dans l’énumération des arts, on oublie trop l’art vestimentaire, qui pourtant a une importance aussi capitale, ou presque, que l’architecture. Il n’est sans doute pas de civilisation qui ait produit des sommets en toute chose ; ainsi, le génie arabe, fait de virilité et de résignation, a produit l’un des costumes masculins les plus nobles et les plus sobres à la fois, tandis qu’il a négligé le costume féminin, destiné, en Islam, non à exprimer l’ « éternel féminin » comme le fait le costume hindou, mais à cacher les charmes séducteurs de la femme ; le génie hindou par contre, qui divinise en quelque sorte la « femme-mère », a créé un costume féminin insurpassable par sa beauté, sa dignité, sa féminité. Un des costumes les plus expressifs - et les moins connus est celui des Peaux-Rouges avec son ruissellement de franges et ses ornements d’un symbolisme tout primordial : l’homme y apparaît dans la gloire solaire du héros, la femme dans la fière modestie de sa fonction impersonnelle. (Frithjof Schuon, Perspectives spirituelles et faits humains)


Voir en ligne : Hyper-Schuon

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.