Philosophia Perennis

Accueil > Symbolisme > SAUBIN - SYMBOLISME DU CULTE CATHOLIQUE

SAUBIN - SYMBOLISME DU CULTE CATHOLIQUE

vendredi 14 mars 2008

SYMBOLISME DU CULTE CATHOLIQUE

INTRODUCTION

Le culte chrétien est l’ensemble de tous les devoirs que l’homme doit rendre à Dieu. Si nous considérons le pourquoi de l’existence humaine, c’est-à-dire, pourquoi Dieu a créé l’homme, notre simple raison humaine nous conduit à conclure, avec une rigoureuse logique, que Dieu a créé l’homme pour sa gloire tout d abord, comme le but primordial de son acte créateur. En effet, nul être ne peut agir pour une fin dernière inférieure à lui-même ! Et cette vérité ressort aussi clairement de l’observation expérimentale que du raisonnement métaphysique. Dieu dont la sagesse souveraine est la source de toute sagesse, de tout ordre et de toute harmonie, ne pourrait donc créer l’homme pour une autre fin que lui-même. La même logique nous démontre que tout ce qui constitue l’homme doit être subordonné a ce but suprême de son existence : le service et la gloire de Dieu.

Considérons l’homme dans tout ce qui le constitue : il a_ un corps et une âme : son âme a des facultés qui sont principalement : l’intelligence, la volonté et le sentiment : son corps a le mouvement et la parole, par lesquels il traduit au dehors l’acte de l’intelligence et de la volonté de son âme. Enfin Dieu a donné à l’un et à l’autre la durée, que l’on divise en deux phases ; la vie mortelle et la vie immortelle.

Donc, l’âme, intelligence, volonté et sentiments ; le corps, parole et mouvement ; durée vie mortelle et vie immortelle : voilà ce qui constitue principalement l’homme. Dieu lui a donné tout cela, afin qu’il s’en servît pour sa gloire. Dieu réclame donc de l’homme un culte de l’âme et un culte du corps, un culte du temps et un culte de l’éternité.

Un culte de l’âme parla connaissance, l’obéissance et l’amour : un culte du corps par les cérémonies extérieures, un culte du temps par la foi intérieure et par l’emploi de ce temps aux œuvres qui regardent la gloire de Dieu ; un culte de l’éternité par la participation de l’homme lui-même à la gloire qu’il aura rendue à Dieu à travers les obscurités de la foi et malgré les contradictions qui viennent des ténèbres de l’ignorance et de l’incrédulité.

Le champ est vaste, quoique dans la vie du vrai chrétien tout s’ordonne et s’harmonise dans une simplicité digne de la sagesse infinie de Dieu : et il est plus facile infiniment de vivre la vie chrétienne dans ^ensemble le plus complet, que de l’expliquer en détail.

Il faut donc nous restreindre beaucoup pour ne pas dépasser les limites de cet opuscule. C’est pourquoi nous exposerons seulement ce qui constitue le culte extérieur ; et encore nous restreindrons-nous au culte purement matériel ou corporel, en en expliquant seulement la signification et la raison d’être : temps, objets matériels, actions, telles seront les divisions de cet ouvrage.