Philosophia Perennis

Accueil > Ésotérisme occidental > Walker : Théorie générale de la magie naturelle

La magie espirituel et angélique

Walker : Théorie générale de la magie naturelle

Daniel Pickering Walker

mardi 5 août 2014

félicité
felicidade
bonheur
felicidad
happiness
Bonne chance ou fortune ; le mot grec est un composés fait sur daimon (puissance divine, dieu, destin). (selon R. Guérineau)

Dans le reste de ce livre, je traiterai de plusieurs sortes de magies et de théories magiques ainsi que de divers arguments pour ou contre. Je m’efforcerai de retracer l’histoire d’une tradition diadosis
tradition
tradição
tradición
de magie Magie Pourquoi ce « Magie », ce M majuscule ? peut-être pour ne pas confondre avec la magie au sens de prestidigitation[2], peut-être pour agrandir, magnifier l’aspect aventureux d’une entreprise souvent ridiculisée ou jugée inquiétante par les pouvoirs en place.

Dans de nombreuses cultures, les moyens mis en œuvre par la magie en tant que science occulte s’opposent, en effet, aux raisonnements scientifiques, ainsi qu’aux religions établies.
néo-platonicienne, dont Ficin Ficin Marsile Ficin (en latin Marsilius Ficinus, en italien Marsilio Ficino), né à Figline Valdarno en Toscane le 19 octobre 1433 et mort à Careggi près de Florence le 1er octobre 1499, est un poète et philosophe italien. est l’exemple, de ses liens avec d’autres types de magies et avec d’autres activités du même ordre, et des réactions défavorables qu’elle provoqua. Je me contenterai de discuter d’un très petit nombre d’ouvrages parmi la vaste littérature qui traite de la magie, j’espère qu’ils suffiront à montrer les principaux traits de cette histoire.

Cette tradition Tradição
Tradition
Tradición
sophia perennis
religio perennis
Selon Guénon, la Tradition, est par essence d’origine « supra-humaine », c’est même très exactement là sa juste définition et rien de ce qui est traditionnel ne peut être qualifié de tel sans la présence de cet élément fondamental, vital et axial, qui en détermine le caractère propre et authentique.
, telle que Ficin la laissa, comprenait deux sortes de magies, la magie naturelle, spirituelle du De V.C.C., et la magie démoniaque, à laquelle cet ouvrage ne fait qu’allusion mais qu’il est facile de découvrir dans ses autres écrits. La tradition avait donc des chances de se développer en des directions divergentes, ce qu’elle fit. La magie démoniaque, se combinant avec la magie planétaire du Moyen Age, conduisit à la magie ouvertement démoniaque, d’une inorthodoxie téméraire, celle d’Agrippa et de Paracelse. La magie spirituelle tendit à se fondre dans autre chose : la musique musique La musique est l’art consistant à arranger et ordonner les sons et les silences au cours du temps : le rythme est le support de cette combinaison dans le temps, la hauteur celle de la combinaison dans les fréquences, etc. Dans certains cas, l’intrusion de l’aléatoire a cependant dénié tout caractère volontaire à la composition. et la poésie, comme chez La Boderie ; le christianisme orthodoxe de Giorgi ; le christianisme non orthodoxe de Persio. A la fin fin
finalité
telos
télos
Le finalisme est une option théorique qui affirme l’existence d’une cause finale de l’univers, de la nature ou de l’humanité. Elle présuppose un dessein, un but ultime, une signification, immanents ou transcendants, présents dès leur origine. Cette perspective est aussi dite téléologique.
du XVIe siècle les deux branches de la tradition se retrouvent dans l’art Kunst
arte
art
oratoire planétaire de Paolini et dans la magie pratiquée par Campanella.

Du fait que la structure structure D’une manière générale, la façon dont les éléments participants d’un système sont organisés entre eux. Un phénomène est dit structurel (opposé à conjoncturel) s’il est inhérent au mode d"organisation d’un système, d’une société. logique des théories sur la magie, telle qu’elle est présentée dans les écrits du xvie siècle, est à la fois lâche et obscure, je veux ici proposer un schéma qui conviendra aux théories que nous allons étudier ; j’espère qu’il aidera à éclaircir la relation Beziehung
Bezug
Verhältnis
Weiter-reden 
relation
relação
relación
rapport
entre les divers sujets abordés dans la plupart des écrits sur la magie.

Les activités désignées sous le nom de magie naturelle avaient toutes une forte tendance à ne plus pouvoir possibilité
potentialité
Toute-Possibilité
pouvoir
poder
power
se distinguer de quelque autre activité ayant reçu une autre appellation, plus adéquate ; la magie était toujours sur le point Le point En géométrie, un point est le plus petit élément constitutif de l’espace géométrique, c’est-à-dire un lieu au sein duquel on ne peut distinguer aucun autre lieu que lui-même. de devenir un art, une science episteme
saber
savoir
ciência
science
ciencia
, de la psychologie pratique ou encore et surtout une religion religion Le contenu et la raison d’être des religions est le rapport entre Dieu et l’homme ; entre l’Être nécessaire et l’existence contingente. C’est ce rapport qui donne aux religions toute leur puissance et toute leur légitimité ; c’est au contraire leur revendication confessionnelle d’absoluité qui constitue leur relativité. (Frithjof Schuon) . Je ne parle pas ici d’un emploi vague ou élargi du terme — magia naturalis était parfois l’équivalent exact de la philosophia philosophia La philosophie première était, dans le Bas Moyen Âge (XIIe et XIIIe siècles), la métaphysique générale. Aujourd’hui, la philosophie première s’apparente plus particulièrement à l’une de ses parties : l’ontologie, c’est-à-dire la science de l’être, de l’étant. naturalis, comme, par exemple, la plus grande partie de la magie de Porta — mais d’un véritable empiétement des domaines de toutes ces activités, empiétement qui rendait la position du concept de magie naturelle très instable et qui eut finalement pour résultat sa disparition. Je m’efforcerai d’expliquer la façon dont la magie se confond avec ces autres activités à l’aide du diagramme ci-après, qui est destin Schicksal 
Geschick
Ge-schick
schicksalhaft
destin
co-destin
fado
destiny
destino
fate
destinal
é à indiquer la relation entre les thèmes principaux de la théorie de la magie naturelle.

L’influence planétaire peut s’exercer directement sur l’imagination de l’opérant, ou indirectement à travers une ou toutes les forces. Les effets peuvent être ser
être
being
ón
Le concept d’être désigne en général ce que nous ressentons exister d’une manière ou d’une autre dans la perception, qu’elle soit sensible ou intelligible. L’étude de l’être est appelée ontologie ou métaphysique.
produits par n’importe laquelle des forces ou leurs subdivisions, ou par une quelconque de leurs combinaisons ; mais la vis imaginativa est presque toujours présente, car elle est la force centrale, fondamentale, et les autres ne sont habituellement utilisées que comme supports pour en accroître l’effet ou comme moyens de la communiquer.

Le moyen de transmission le plus courant dans tout le processus est l’esprit esprit
pneuma
espírito
spirit
mente
mind
, cosmique et humain. Les effets peuvent se produire sur un être animé, ou inanimé (ou directement sur le corps Körper
corpo
corps
soma
cuerpo
body
) ; les planètes, considérées tantôt comme animées, tantôt comme inanimées (c’est-à-dire seulement leur corps), peuvent causer un effet de ricochet, choc en retour sur l’esprit et l’imagination de l’opérant. Sur un être animé, l’effet peut être soit subjectif (se cantonnant dans le ou les opérants), soit transitif (dirigé vers une ou d’autres personnes) ; dans les deux cas, il peut être, ou bien Bien
agathon
agathón
Bem
Bom
Good
Bueno
purement psychologique, restant à l’intérieur de l’imagination ou de l’âme âme
psyche
psukhê
alma
soul
, où psychosomatique, affectant le corps à travers l’imagination.


Voir en ligne : MAGIE