Philosophia Perennis

Accueil > Tradition chrétienne > Duhem : LA COSMOLOGIE HELLÉNIQUE

Le Système du Monde

Duhem : LA COSMOLOGIE HELLÉNIQUE

Pierre Duhem

lundi 4 août 2014

félicité
felicidade
bonheur
felicidad
happiness
Bonne chance ou fortune ; le mot grec est un composés fait sur daimon (puissance divine, dieu, destin). (selon R. Guérineau)

- CHAPITRE PREMIER : L’ASTRONOMIE PYTHAGORICIENNE
I. Pour l’histoire des hypothèses astronomiques, il n’est pas de commencement absolu Absolu
Absoluto
Absolute
Absoluteness
.— L’intelligence intelligence Notre intelligence n’est pleinement humaine que par les vérités concernant Dieu et nos fins dernières. Elle opère la compréhension de Dieu, du monde, de l’homme. [Frithjof Schuon] des doctrines de Platon requiert l’étude de l’Astronomie pythagoricienne.
II. Ce que l’on soupçonne des doctrines astronomiques de Pythagore.
III. Le système astronomique de Philolaus
IV. Hicétas et Ecphantus

- CHAPITRE II LA COSMOLOGIE Kosmologie
cosmologie
cosmologia
cosmología
cosmology
cosmo
cosmos
kosmos
DE PLATON
I. Les quatre quatre
quaternité
Quand la quaternité est horizontale, elle se réfère aux qualités universelles ; quand elle est verticale, elle indique les degrés de l’Univers - l’enfoncement dans la relativité. [Frihtjof Schuon]
éléments et leurs idées
II. Le plein et le vide vide
vazio
void
selon les Atomistes
III. La théorie de l’espace Raum
Räumlichkeit
räumlich
espace
espacialité
espaço
espacialidade
espacial
espacio
espacialidad
space
spaciality
spatial
et la constitution géométrique des éléments selon Platon
IV. Archytas de Tarente et sa théorie de l’espace
V. La cinquième essence essence
ousía
ousia
essência
essentia
esencia
essence
selon l’Épinomide
VI. La pesanteur
VII. L’Astronomie de Platon. La forme forme
idea
eidos
eîdos
idéa
En philosophie, on oppose la forme à la matière dans les cas généraux. Chez Aristote, c’est ce vers quoi tend tout changement : elle est à la fois l’acte, l’essence, la perfection, et le principe d’unité de chaque être. (Wikipédia)
de l’Univers Univers L’Univers est un tissu fait de nécessité et de liberté, de rigueur mathématique et de jeu musical ; tout phénomène participe de ces deux principes. [Frithjof Schuon] et les deux mouvements principaux
VIII. L’Astronomie de Platon (suite). Les mouvements des astres errants
IX. L’Astronomie de Platon (suite). L’allégorie du fuseau de la Nécessité nécessité Nécessité, en Grec Ananké, est mère des trois Moires :

* Clotho présidait au passé (de klôthousa, filer),
* Lachésis au présent (de léxis,prédestination),
* Atropos au futur (d’atrepta, irréversible).
.
X. L’Astronomie de Platon (suite). La Grande Année. La périodicité du Monde Welt
Weltlichkeit
monde
mondanéité
mundo
mundidade
mundanidade
worldliness
mundanidad
selon les philosophies antiques
XI. La position et l’immobilité de la Terre terre L’ordre "terrestre", - qu’il s’agisse de notre terre ou d’autres mondes analogues qui nous restent forcément inconnus, l’ordre "terrestre" donc est ce monde purement "naturel" que nous avons mentionné plus haut. [Frithjof Schuon]
XII. Le feu feu Dans la philosophie chinoise, il fait partie des cinq éléments avec le métal, l’eau, le bois et la terre.

Chez les alchimistes en occident, il fait partie des quatre éléments inertes de base composant chaque matière avec l’eau, l’air et la terre.
pythagoricien et l’Ame du Monde platonicienne
XIII. L’objet sujet
objet
La notion du « sujet », loin de n’être que psychologique, est avant tout logique et principielle et ne saurait se restreindre par conséquent à aucun ordre particulier ; la subjectivité évidente des facultés de sensation prouve déjà que le couple sujet-objet n’appartient pas au seul domaine de la psychologie. [Frithjof Schuon]
de l’Astronomie selon Platon

- CHAPITRE III LES SPHÈRES HOMOCENTRIQUES
I. Le problème astronomique au temps temps Philosophes, scientifiques et hommes de la rue ont bien souvent des vues différentes sur ce qu’est le temps, et les progrès des uns influencent les autres depuis des siècles. de Platon
II. Où en était la solution du problème astronomique dans les Dialogues de Platon
III. Les sphères homocentriques d’Eudoxe
IV. Les sphères homocentriques d’Eudoxe (suite). Théorie de la Lune
V. Les sphères homocentriques d’Eudoxe (suite). Théorie du Soleil.
VI. Les sphères homocentriques d’Eudoxe (suite). Théorie des planètes
VII. La réforme de Calippe
VIII. Les sphères compensatrices d’Arislole

- CHAPITRE IV LA PHYSIQUE D’ARISTOTE
I. La Science episteme
saber
savoir
ciência
science
ciencia
selon Aristote
II. La Physique et ses rapports avec la Mathématique mathématique Les mathématiques constituent un domaine de connaissances abstraites construites à l’aide de raisonnements logiques sur des concepts tels que les nombres, les figures, les structures et les transformations. Les mathématiques désignent aussi le domaine de recherche visant à développer ces connaissances, ainsi que la discipline qui les enseigne. et la Métaphysique Metaphysik
métaphysique
metafísica
metaphysics

III. L’acte acte
puissance
energeia
dynamis
et la puissance
IV. La matière matière
hyle
La matière est la substance qui compose tout corps ayant une réalité tangible. Ses trois états les plus communs sont l’état solide, l’état liquide, l’état gazeux. La matière occupe de l’espace et possède une masse. Ainsi, en physique, tout ce qui a une masse est de la matière.
, la forme et la privation
V. Le mouvement mouvement Selon Aristote, il existe deux types de mouvements, le mouvement naturel ramenant les objets vers leurs lieux d’origine, et le mouvement violent, impulsé par un objet à un autre. et les mouvements. La suprématie du mouvement local. La périodicité de l’Univers
VI. La substance substance
substantia
substances
substância
substancia
céleste et ses mouvements
VII. Les deux infinis
VIII. Le temps
IX. L’espace et le vide
X. La Dynamique péripatéticienne et l’impossibilité du vide
- XI. La théorie du lieu Ort
lieu
lugar
location
locus
place

A. Ce qu’Aristote, en ses Catégories Kategorien
catégories
categorias
categorías
categories
kategoriai
, dit du lieu
B. Ce qu’Aristote, en sa Physique, dit du lieu
XII. Le grave et le léger
XIII. La figure de la terre Terre
Terra
Earth
Tierra
et.des mers
XIV. Le centre centre
centro
center
de la Terre et le centre du Monde
XV. L’immobilité de la Terre
XVI. La pluralité des mondes
XVII. La pluralité des mondes selon Simplicius et selon Averroès

- CHAPITRE V LES THÉORIES DU TEMPS, DU LIEU ET DU VIDE APRÈS ARISTOTE
I. La Physique péripatéticienne après Aristote
II. La théorie du temps chez les Péripatéticiens
III. Les théories néo-platoniciennes du temps : Plotin, Porphyre, Apulée, Jamblique, Proclus
IV. La théorie du temps selon Damascius et Simplicius
V. La théorie, du temps selon la Théologie d’Aristote
- VI. La Grande Année chez les Grecs et les Latins après Aristote.
A. Les Stoïciens
- VII. La Grande Année chez les Grecs et les Latins après Aristote.
B. Les Néo-platoniciens
VIII. La théorie du lieu dans l’École péripatéticienne
IX. La Physique stoïcienne et la com pénétration des corps Körper
corpo
corps
soma
cuerpo
body

X. Le lieu et le vide selon les premiers Stoïciens
XI. Le lieu et le vide selon Cléomède
XII. Le lieu et le vide selon Jean Philopon
XIII. Le vide selon les mécaniciens : Philon de Byzance et Héron d’Alexandrie Alexandrie
Alexandria
L’École d’Alexandrie désigne le mouvement platonicien qui a fleuri à Alexandrie entre le IVe et le VIIe siècles apr. J.-C., dont l’initiateur avait été Ammonius Saccas, le maître de Plotin. (d’après Y. Lafrance)

XIV. L’impossibilité du vide et l’expérience expérience
aisthesis
perception
aísthesis
sensation
experiência
sensação
percepção
impressão
impression
impresión
percepción
sensación
. Les mécaniciens. Aristote et ses commentateurs hell enfer
inferno
hell
ènes
XV. Le lieu selon Jamblique et selon Syrianus
XVI. Le lieu selon Proclus
XVII. Le lieu selon Damascius et Simplicius


Voir en ligne : Pierre Duhem