Philosophia Perennis

Accueil > Ésotérisme occidental > Cumont : Les mystères de Mithra

Franz Cumont

Cumont : Les mystères de Mithra

Internet Archive

dimanche 18 janvier 2009

TABLE DES MATIÈRES

PRÉFACE

Chapitre premier LES ORIGINES

Mithra est un dieu indo-iranien 1. — Hypothèse d’un emprunt à Babylone 2. — Le Mithra avestique 3. — Le Mithra des Achéménides 7. — Diffusion de son culte dans l’empire perse 9. — Mithra et les diadoques 11. — Syncrétisme à l’époque alexandrine 14. — Mazdéisme en Arménie 15 — en Asie Mineure 16. — Assimilation avec les dieux grecs 17. — Influence de l’art grec 18 — et de la philosophie stoïcienne 19. — Fixité de la liturgie 20. — Comment le mazdéisme prit la forme de mystères 22. — Arrivée de Mithra en Cilicie 24.

Chapitre II LA PROPAGATION DANS L’EMPIRE ROMAIN

Mithra ne pénètre pas dans le inonde grec 27. — Sa propagation en Occident 28. — Date de son arrivée en Italie 30. — Son culte est répandu par les soldats orientaux aux frontières 33. — Sa diffusion en Mésie 36 — en Dacie 37 » — en Pannonie 39 — à Carnuntum 40 — en Rétie 42 — en Germanie 43 — en Belgique 45 — en Bretagne 46 — en Afrique 47 — en Espagne 48. — Action des vétérans 49. — Autres facteurs : La diaspora syrienne 50. — Les esclaves orientaux 52. — Propagation du mithriacisme dans les ports de la Méditerranée 53 — dans la vallée du Rhône 56. — Les esclaves l’introduisent en Italie 57 — ainsi que dans le Norique et en Pannonie 59. — Les fonctionnaires d’origine servi le GO. — Causes accessoires de l’expansion du culte 62. — Provinces dont il reste exclu 64. — Son succès à Rome 65. — Il conquiert les classes supérieures de la société 67. — Rapidité de son expansion 69.

Chapitre III MITHRA ET LE POUVOIR IMPÉRIAL

Le mithriacisme n’a pas été persécuté 71. — La condition juridique des collèges de fidèles 72. — Faveur des empereurs 73. — Ses causes : théories sur la divinité des princes 75 — en Egypte et parmi les diadoques 77. — Le Hvarenô perse devient la Tyke Basileos 79 — et la Fortuna Augusti 81. — Les titres de pius, felix, invidus et fracternus 82. — Le feu des Césars et la couronne radiée 83. — Le Soleil et l’empereur sont consubstantiels 8t. — Deus et dominus natus 85. — Conclusion 86.

Chapitre IV LA DOCTRINE DES MYSTÈRES
Impossibilité de suivre l’évolution de la théologie mithriaque 89. — Le dieu suprême est le Temps infini 90. — Théogonie : La triade primitive : Ciel, Terre et Océan ou Jupiter, Junon, Neptune 92. — Les autres dieux nés de Jupiter et de Junon 93. — Ahriman et les démons 94. — Cosmologie mithriaque : culte des quatre Éléments 95. — Allégorie du quadrige 98. — Le Soleil et la Lune 99. — Influences chaldéennes 100. — Les Planètes et les signes du Zodiaque 101. — Les hémisphères célestes ou Dioscures et Atlas 103. — La Doctrine fataliste ; astrologie et superstition 104. — Les dieux bienfaisants 105. — Mithra, génie de la lumière et mesites identifié à Babylone avec le Soleil 107. — Triade de Mithra, Cautès et Cautopatès 108. — La légende mazdéenne : Naissance de Mithra 109. — Légende de Mithra et de Sol 111. — Légende de Mithra et du taureau 111. — Création des plantes et des animaux 113. — Le genre humain menacé par une sécheresse, un déluge et une conflagration 115. — Festin et ascension de Sol et de Mithra 116. — Rapports de Mithra avec l’homme 116. — La morale du mithriacisme 117. — Mithra est le dieu tutélaire de ses fidèles 118. — Sort de l’âme après la mort 119. — Résurrection de la chair et conflagration finale 121. — Conclusion 122.

Chapitre V LA LITURGIE, LE CLERGÉ ET LES FIDÈLES

Perte des livres sacrés de mithriacisme 125. — Fidélité au rituel perse 126. — Les sept degrés d’initiation 126. — Origine des déguisements en animaux 128. — Les Servants et les Participants 130. — Les Pères 130. — Cérémonies d’initiation, les sacrements : Baptême, confirmation et communion mithriaques 133. — Les épreuves 134. — Impression produite par ces cérémonies 135. — Le clergé 138. — La liturgie quotidienne et les fêtes 140 — Les sodalicia mithriaques 141. — Leurs fonctionnaires et leurs finances 142. — Nombre restreint de leurs membres 144. — Attraction qu’ils exercent 145. — Exclusion des femmes 146.

Chapitre VI MITHRA ET LES RELIGIONS DE L’EMPIRE

Tolérance du mithriacisme 149. — Ses relations avec les cultes occidentaux 150. — Isis, Jupiter Dolichénus 151.— Son alliance avec la Mater Magna 152. — Le taurobole 153. — La théologie aboutit au syncrétisme solaire 155. — Sa conformité avec la philosophie et les tendances politiques de l’empire 156. — Effort suprême du paganisme vers le monothéisme 158. — Lutte des mystères mithriaques et du christianisme 159. — Analogie et différence de leur propagation 160. — Similitude de leurs doctrines 161. — Y a-t-il eu imitation ? 163. — Opposition de leurs tendances 166. --- Le mithriacisine est soutenu par les empereurs 168. — Conversion de Constantin 169. — Restauration de Julien 170. — Une persécution violente lui succède 172. — L’aristocratie romaine reste fidèle à Mithra 174. — Disparition de son culte 174. — Idées qu’il a laissées ; le manichéisme est son héritier 170.

L’art mithriaque

APPENDICE


Voir en ligne : Internet Archive - Franz Cumont