Philosophia Perennis

Accueil > Ésotérisme occidental > Cumont : Les mystères de Mithra

Franz Cumont

Cumont : Les mystères de Mithra

Internet Archive

dimanche 18 janvier 2009

félicité
felicidade
bonheur
felicidad
happiness
Bonne chance ou fortune ; le mot grec est un composés fait sur daimon (puissance divine, dieu, destin). (selon R. Guérineau)

TABLE DES MATIÈRES

PRÉFACE

Chapitre premier LES ORIGINES

Mithra est un dieu Dieu La conception exacte de Dieu varie en fonction des philosophies et des religions. Dieu désigne généralement un « être suprême » dont les qualités sont illimitées, l’individuation personnelle ou impersonnelle du principe de l’univers, c’est-à-dire sa raison « première » en tant qu’essence primordiale - Dieu est alors souvent considéré comme le démiurge ou créateur - et sa raison « dernière » en tant que finalité et sens de la vie, dans les religions monothéistes. indo-iranien 1. — Hypothèse d’un emprunt à Babylone 2. — Le Mithra avestique 3. — Le Mithra des Achéménides 7. — Diffusion de son culte dans l’empire perse 9. — Mithra et les diadoques 11. — Syncrétisme à l’époque alexandrine 14. — Mazdéisme en Arménie 15 — en Asie Mineure 16. — Assimilation avec les dieux grecs 17. — Influence de l’art Kunst
arte
art
grec 18 — et de la philosophie stoïcienne 19. — Fixité de la liturgie liturgie Le mot liturgie vient du grec λειτουργία / leitourgía, de λαός / laós, « le peuple » et de la racine ἐργο / ergo, « faire, accomplir ». Il désigne donc, littéralement, le service du peuple. C’est un culte public et officiel institué par une Église. 20. — Comment le mazdéisme prit la forme forme
idea
eidos
eîdos
idéa
En philosophie, on oppose la forme à la matière dans les cas généraux. Chez Aristote, c’est ce vers quoi tend tout changement : elle est à la fois l’acte, l’essence, la perfection, et le principe d’unité de chaque être. (Wikipédia)
de mystères mystère
mysterion
mystères
Du grec musterion, fermer les yeux ou la bouche. Désigne un secret, les pratiques et les rites réservées aux initiés, un objet de difficile connaissance, et l’initiation des doctrines secrètes. (V. Siret)
22. — Arrivée de Mithra en Cilicie 24.

Chapitre II LA PROPAGATION DANS L’EMPIRE ROMAIN

Mithra ne pénètre pas dans le inonde grec 27. — Sa propagation en Occident 28. — Date de son arrivée en Italie 30. — Son culte est répandu par les soldats orientaux aux frontières 33. — Sa diffusion en Mésie 36 — en Dacie 37 » — en Pannonie 39 — à Carnuntum 40 — en Rétie 42 — en Germanie 43 — en Belgique 45 — en Bretagne 46 — en Afrique 47 — en Espagne 48. — Action action
praxis
agir
atuar
ação
act
acción
prattein
des vétérans 49. — Autres facteurs : La diaspora syrienne 50. — Les esclaves orientaux 52. — Propagation du mithriacisme dans les ports de la Méditerranée 53 — dans la vallée du Rhône 56. — Les esclaves l’introduisent en Italie 57 — ainsi que dans le Norique et en Pannonie 59. — Les fonctionnaires d’origine servi le GO. — Causes accessoires de l’expansion du culte 62. — Provinces dont il reste exclu 64. — Son succès à Rome 65. — Il conquiert les classes supérieures de la société 67. — Rapidité de son expansion 69.

Chapitre III MITHRA ET LE POUVOIR possibilité
potentialité
Toute-Possibilité
pouvoir
poder
power
C’est infini ce qui n’est déterminé par aucune frontière ; c’est tout d’abord la Potentialité ou la Possibilité en soi, et ipso facto la Possibilité des choses, donc la Virtualité. Sans la Toute-Possibilité, il n’y aurait ni Créateur ni création, ni Mâyâ ni Samsâra. [Frithjof Schuon]
IMPÉRIAL

Le mithriacisme n’a pas été persécuté 71. — La condition juridique des collèges de fidèles 72. — Faveur des empereurs 73. — Ses causes : théories sur la divinité divin
divinité
Ce terme désigne la qualité d’être un dieu ou une déesse (une déité), ou Dieu (la Déité). Il est alors synonyme de divinité en tant que substantif.
des princes 75 — en Egypte et parmi les diadoques 77. — Le Hvarenô perse devient la Tyke Basileos 79 — et la Fortuna Augusti 81. — Les titres de pius, felix, invidus et fracternus 82. — Le feu feu Dans la philosophie chinoise, il fait partie des cinq éléments avec le métal, l’eau, le bois et la terre.

Chez les alchimistes en occident, il fait partie des quatre éléments inertes de base composant chaque matière avec l’eau, l’air et la terre.
des Césars et la couronne radiée 83. — Le Soleil et l’empereur sont consubstantiels 8t. — Deus et dominus natus 85. — Conclusion 86.

Chapitre IV LA DOCTRINE DES MYSTÈRES
Impossibilité de suivre l’évolution evolução
évolution
evolution
evolución
Fait référence à une philosophie du développement graduel et continu de la nature et/ou du monde vivant et/ou de l’humanité. (selon J.-J. Matras)
de la théologie mithriaque 89. — Le dieu suprême est le Temps temps Philosophes, scientifiques et hommes de la rue ont bien souvent des vues différentes sur ce qu’est le temps, et les progrès des uns influencent les autres depuis des siècles. infini Infini L’Infini est pour ainsi dire la dimension intrinsèque de plénitude propre à l’Absolu ; qui dit Absolu, dit Infini, l’un n’étant pas concevable sans l’autre. [Frithjof Schuon] 90. — Théogonie : La triade trinité
trois
triade
ternaire
L’archétype divin de tous les ternaires positifs est la trinité védantine Sat, Chit, Ananda : Dieu, à partir de son Essence surontologique, est pur "Être", pur "Esprit", pure "Félicité". Quand la trinité est horizontale, elle exprime les facultés a priori divines ; quand elle est verticale, elle exprime les tendances cosmiques. [Frithjof Schuon]
primitive : Ciel ciel
cieux
céu
céus
heaven
heavens
cielo
cielos
, Terre terre L’ordre "terrestre", - qu’il s’agisse de notre terre ou d’autres mondes analogues qui nous restent forcément inconnus, l’ordre "terrestre" donc est ce monde purement "naturel" que nous avons mentionné plus haut. [Frithjof Schuon] et Océan ou Jupiter, Junon, Neptune 92. — Les autres dieux nés de Jupiter et de Junon 93. — Ahriman et les démons 94. — Cosmologie Kosmologie
cosmologie
cosmologia
cosmología
cosmology
cosmo
cosmos
kosmos
mithriaque : culte des quatre quatre
quaternité
Quand la quaternité est horizontale, elle se réfère aux qualités universelles ; quand elle est verticale, elle indique les degrés de l’Univers - l’enfoncement dans la relativité. [Frihtjof Schuon]
Éléments 95. — Allégorie du quadrige 98. — Le Soleil et la Lune 99. — Influences chaldéennes 100. — Les Planètes et les signes du Zodiaque zodíaco
zodiaque
zodiac
101. — Les hémisphères célestes ou Dioscures et Atlas 103. — La Doctrine fataliste ; astrologie astrologia
astrologie
astrología
astrology
et superstition 104. — Les dieux bienfaisants 105. — Mithra, génie de la lumière lumière La lumière semble avoir fait l’objet d’une interprétation symbolique dès que les hommes se sont mis à croire dans un au-delà. Depuis la possible déification du feu, devenu élément vital pour l’Homme préhistorique, puis l’un des quatre éléments de la philosophie de la Grèce antique, jusqu’à la théologie chrétienne de Dieu comme "lumière des lumières", l’illumination étant présente dans de nombreuses religions, on n’a eu de cesse que de lui accorder des origines et vertus surnaturelles. et mesites identifié à Babylone avec le Soleil 107. — Triade de Mithra, Cautès et Cautopatès 108. — La légende mazdéenne : Naissance de Mithra 109. — Légende de Mithra et de Sol 111. — Légende de Mithra et du taureau touro
taureau
bull
ox
Emblème de la Victoire Rédemptrice qui assura, par l’effusion de tout son sang, la purification de notre race et sa réconciliation avec la justice d’En-Haut.
111. — Création Création La création à laquelle nous appartenons est un cycle de la manifestation universelle, celle-ci étant composée d’une indéfinité de cycles "nécessaires" sous le rapport de leur existence mais "libres" sous celui de leur particularité. [Frithjof Schuon] des plantes et des animaux 113. — Le genre humain menacé par une sécheresse, un déluge et une conflagration 115. — Festin et ascension ascensão
ascension
de Sol et de Mithra 116. — Rapports de Mithra avec l’homme homme
anthropos
hommes
humanité
L’homme est la personnification d’une alternative aux dimensions qui échappent à sa vision immédiate ; en d’autres termes, la raison d’être même de la condition humaine est de choisir, et de faire le bon choix : d’opter pour la participation libératrice à l’Etre nécessaire, et non pour l’errance asservissante dans le labyrinthe du possible et en direction du néant. (Frithjof Schuon, Perspectives spirituelles et faits humains)
116. — La morale du mithriacisme 117. — Mithra est le dieu tutélaire de ses fidèles 118. — Sort de l’âme âme
psyche
psukhê
alma
soul
après la mort mort La mort d’un être vivant est l’arrêt irréversible de ses fonctions vitales : assimilation de nutriments, respiration, fonctionnement du système nerveux central. On la distingue d’un arrêt temporaire (hibernation, congélation). Elle est suivie de la décomposition de l’organisme mort sous l’action de bactéries ou de nécrophages. 119. — Résurrection de la chair chair
sarx
carne
carnal
carnalidade
carnalidad
carnality
charnel
et conflagration finale 121. — Conclusion 122.

Chapitre V LA LITURGIE, LE CLERGÉ ET LES FIDÈLES

Perte des livres sacrés de mithriacisme 125. — Fidélité au rituel perse 126. — Les sept degrés d’initiation Initiation [...] les aptitudes ou possibilités incluses dans la nature individuelle ne sont tout d’abord, en elles-mêmes, qu’une matiera prima, c’est-à-dire une pure potentialité, où il n’est rien de développé ou de différencié ; c’est alors l’état chaotique et ténébreux, que le symbolisme initiatique fait précisément correspondre au monde profane, et dans lequel se trouve l’être qui n’est pas encore parvenu à la seconde naissance. Pour que ce chaos puisse commencer à prendre forme et à s’organiser, il faut qu’une vibration initiale lui soit communiquée par les puissances spirituelles, que la Genèse hébraïque désigne comme les Elohim ; cette vibration, c’est le Fiat Lux qui illumine le chaos, et qui est le point de départ nécessaire de tous les développements ultérieurs ; et, au point de vue initiatique, cette illumination est précisément constituée par la transmission de l’influence spirituelle [...] (Aperçus sur l’initiation, pp. 33–34) 126. — Origine des déguisements en animaux 128. — Les Servants et les Participants 130. — Les Pères 130. — Cérémonies d’initiation, les sacrements : Baptême, confirmation et communion mithriaques 133. — Les épreuves 134. — Impression produite par ces cérémonies 135. — Le clergé 138. — La liturgie quotidienne et les fêtes 140 — Les sodalicia mithriaques 141. — Leurs fonctionnaires et leurs finances 142. — Nombre restreint de leurs membres 144. — Attraction qu’ils exercent 145. — Exclusion des femmes 146.

Chapitre VI MITHRA ET LES RELIGIONS DE L’EMPIRE

Tolérance du mithriacisme 149. — Ses relations avec les cultes occidentaux 150. — Isis, Jupiter Dolichénus 151.— Son alliance avec la Mater Magna 152. — Le taurobole 153. — La théologie aboutit au syncrétisme solaire 155. — Sa conformité avec la philosophie et les tendances politiques de l’empire 156. — Effort suprême du paganisme vers le monothéisme 158. — Lutte des mystères mithriaques et du christianisme 159. — Analogie analogia
analogie
analogy
analogía
et différence de leur propagation 160. — Similitude de leurs doctrines 161. — Y a-t-il eu imitation ? 163. — Opposition de leurs tendances 166. --- Le mithriacisine est soutenu par les empereurs 168. — Conversion de Constantin 169. — Restauration de Julien 170. — Une persécution violente lui succède 172. — L’aristocratie romaine reste fidèle à Mithra 174. — Disparition de son culte 174. — Idées qu’il a laissées ; le manichéisme est son héritier 170.

L’art mithriaque

APPENDICE


Voir en ligne : Internet Archive - Franz Cumont