Philosophia Perennis

Accueil > Ésotérisme occidental > Robert Fludd : Étude du macrocosme

Traité de Géomancie (De Geomantia)

Robert Fludd : Étude du macrocosme

Trad. P.-V. Piobb

lundi 8 décembre 2008

PLAN DE L’OUVRAGE

L’ART DE LA GEOMANCIE COMPORTE QUATRE PARTIES :

I. — LA PRÉPARATION PSYCHIQUE DE L’OPÉRATEUR (Liv. I, Ch. 2).

II. — l’étude des figures géomantiques.

1° Leur principe (Liv. I, Ch. 3 et 4). 2° Leur nature, qui est de deux sortes :

a) simple en tant qu’elle dérive :

(1) des éléments (liv. II ch. 1 et 8).

(2) des signes zodiacaux (liv. II ch. 1).

(3) des planètes (liv. II ch. 1).

(4) des nœuds de la Lune (liv. II ch. 1).

b) composée, c’est-à-dire mélangée avec celle des Maisons ; elle peut être alors :

(1) soit unique quand aucune figure ne se redouble dans l’écu géomantique (liv. II ch. 3).

(2) soit variée quand une, deux ou plusieurs figures se redoublent dans ledit écu (liv. II ch. 6).

III. — LA MÉTHODE D’INTERPRÉTATION.

1° claire pour une figure précise et peu embrouillée (Liv. III, Ch. 1, 4, 5, 6).

2° énigmatique, mystérieuse et embrouillée :

a) par la production de trois figures supplémentaires (Liv. III, Ch. 2) ;

b) par la synthèse du thème (Liv. III, Ch. 3).

IV. - LA PRATIQUE (Liv. IV).


Voir en ligne : Théosophie