Philosophia Perennis

Accueil > Philosophia > Histoire critique de l’École d’Alexandrie (II)

E. Vacherot

Histoire critique de l’École d’Alexandrie (II)

Tome Second (1846)

lundi 24 mars 2008

félicité
felicidade
bonheur
felicidad
happiness
Bonne chance ou fortune ; le mot grec est un composés fait sur daimon (puissance divine, dieu, destin). (selon R. Guérineau)

TABLE DES MATIÈRES DU DEUXIÈME VOLUME.

DEUXIÈME PARTIE.

Analyse.

LIVRE DEUXIÈME.

Chapitre I. Successeurs de Plotin.— Amélius, Porphyre, Jamblique

Chapitre II. Lutte du Polythéisme et du Christianisme. — Nécessité nécessité Nécessité, en Grec Ananké, est mère des trois Moires :

* Clotho présidait au passé (de klôthousa, filer),
* Lachésis au présent (de léxis,prédestination),
* Atropos au futur (d’atrepta, irréversible).
de l’intervention de la philosophie alexandrine dans cette lutte. Restauration du Polythéisme. Antécédents. Apollonius de Tyane, Plutarque, Apulée. Symbol symbolon
symbolisme
symboles
symbole
Étymologie grecque : sym-balleîn = « jeter ensemble ». Correspondance naturelle de signifiant à signifié, chez les ésotéristes. (Pierre Riffard)
ique de Plotin, de Porphyre, de Jamblique, de Salluste. Théurgie alexandrine. Livre des Mystères mystère
mysterion
mystères
Du grec musterion, fermer les yeux ou la bouche. Désigne un secret, les pratiques et les rites réservées aux initiés, un objet de difficile connaissance, et l’initiation des doctrines secrètes. (V. Siret)
. Julien. Conclusion

LIVRE TROISIÈME.

Chapitre I. Ecole d’Athènes. — Son origine. Son caractère. Syrianus

Chapitre II. Proclus. Théologie. — Méthode. Théorie de l’Un L'Un
hen
hén
L’Un, en philosophie ou en mystique, désigne le Principe suprême, souvent donné comme impensable et ineffable. Historiquement, cette notion prend tout son essor, en philosophie, à partir du néoplatonisme de Plotin au milieu du IIIe siècle. Grammaticalement, le mot « un » est ici employé comme substantif et avec majuscule (comme « Dieu » ou « Être »). Le mot s’oppose principalement à Multiple (dès Platon) et entre dans la liste des transcendantaux (avec Être, Bien, Vrai, Beau... qui sont au-delà des catégories et peuvent se convertir : Un = Bien = Beau). C’est l’Un-Dieu, l’Un-principe, mesure suprême.
. Théorie des Dieux ou unités divines. Démonstration de la Providence providence
providência
pronoia
.

Chapitre III. Hiérarchie des hypostases. Rapport Beziehung
Bezug
Verhältnis
Weiter-reden 
relation
relação
relación
rapport
du producteur et des produits. Théorie du Ternaire trinité
trois
triade
ternaire
L’archétype divin de tous les ternaires positifs est la trinité védantine Sat, Chit, Ananda : Dieu, à partir de son Essence surontologique, est pur "Être", pur "Esprit", pure "Félicité". Quand la trinité est horizontale, elle exprime les facultés a priori divines ; quand elle est verticale, elle exprime les tendances cosmiques. [Frithjof Schuon]
. Succession des Triades. Théorie de l’Intelligence intelligence Notre intelligence n’est pleinement humaine que par les vérités concernant Dieu et nos fins dernières. Elle opère la compréhension de Dieu, du monde, de l’homme. [Frithjof Schuon] . Théorie de l’Ame.

Chapitre IV. Physiologie. Cause causa
cause
aitia
aitía
aition
finale. Paradigme. Démiurge. Idées. Nature nature
physis
phusis
phúsis
Le grec phúsis dérive de la racine indo-européenne bhû-, qui a donné en sanskrit comme verbe : "devenir", "se produire", "avoir lieu" ; comme non : "terre", "sol", "lieu", "état", "condition". Peut désigner aussi bien l’origine, que le déroulement et le résultat de tout processus. (Luc Brisson)
.

Chapitre V. Psychologie. Théorie de l’Ame humaine et de ses facultés. Théorie de la liberté. Contemplation contemplation
theoria
theoría
contemplação
contempalción
. Extase.

Chapitre VI. Symbolique de Proclus. Résumé des doctrines propres à Proclus.

Chapitre VII. Successeurs de Proclus. Damascius. Olympiodore. Simplicius. Conclusion.

Chapitre VIII. Résumé. Récapitulation des sources du Néoplatonisme. Stoïcisme. Péripatétisme. Platonisme. Influence de l’Orient.